Deux investisseurs lorrains avaient racheté le site industriel Polyfilms en 2013, après la fermeture définitive de l’entreprise en 2010. Sur cette parcelle située à l’entrée du parc d’activité de la Vaucouleurs, à quelques mètres des ronds-points menant à l’autoroute, leur projet de village d’entreprises, nommé Polydocks, a récemment accueilli ses premières entreprises. Mais, avant d’ouvrir, il a fallu mettre aux normes ces hangars, abandonnés pendant plusieurs années. Il était nécessaire de refaire intégralement les réseaux pour l’eau et l’électricité, sans oublier toiture, murs de séparation et façades. Une partie du site est toujours en travaux, même si son entrée est quasiment terminée.

L’objectif est ici de proposer des ateliers industriels d’une surface allant de 200 à plusieurs milliers de mètres carrés, à l’achat ou à la location, déjà intégralement aménagés ou à finir selon ses besoins. « Si vous cherchez à acheter de 200 à 500 m² sur le Mantois, c’est très compliqué », raconte Yves Ferrand, le commercialisateur mantais de Polydocks. Du temps de la splendeur de la Cellophane, les 16 000 m² de bâtiments ne suffisaient pas à abriter toute la production de la célèbre entreprise de films plastique.

Aujourd’hui, le commercialisateur compte bien le remplir à nouveau, et semble bien parti pour, avec 11 000 m² déjà loués ou vendus. Les premières implantations sont plutôt variées, de la recherche et développement au discount automobile. « Les clients que nous allons chercher ont le souci de vouloir devenir propriétaires, et d’avoir du mal à trouver, détaille Yves Ferrand. Pour l’instant, ce sont surtout des gens du secteur, ça permet de conserver l’emploi. » Il estime que 150 à 200 personnes devraient y travailler à terme.