Ce mercredi de vacances scolaires, seuls les ouvriers arpentent l’immense lycée Saint-Exupéry, en travaux depuis bientôt neuf mois. Dans le réfectoire, une vingtaine d’élèves de seconde sont pourtant présents dès neuf heures du matin, petit-déjeunant en compagnie des trois assistants d’éducation qui les encadrent. Si ces écoliers se sont levés malgré les congés, c’est pour participer à une « école ouverte », mise en place pour la première fois cette année dans l’établissement. Organisés autour de la découverte de lieux historiques ou insolites, ces ateliers sont habituels dans les collèges du Mantois, mais étaient absents des lycées.

Pendant la semaine, les élèves se rendent à Paris, et visitent ainsi le musée des arts forains, la grande mosquée et la cathédrale Notre-Dame, ainsi que le musée de l’immigration. « Le matin, nous leur faisons réaliser des recherches sur la visite de l’après-midi, explique Fadella Mazioued, assistante d’éducation. Ils mettent aussi sur le blog les photos prises la veille. » Ce jour-là, Montmartre est au programme de l’après-midi. Une fois le petit déjeuner terminé, il est grand temps d’aller en salle informatique, découvrir avant la balade ce lieu emblématique de l’histoire parisienne. Certains y sont déjà allés, mais ne connaissent pas forcément son passé tourmenté entre communisme et catholicisme.

Plus ou moins sages mais clairement motivés, les adolescents se plongent dans les thèmes proposés, de la Commune de Paris à la basilique du Sacré-Coeur en passant par Louise Michel. Ils regardent un peu, aussi, leur propre production écrite et photographique, tout juste publiée sur le blog qui leur est dédié sur le site internet de l’établissement. « Ce sont des élèves un peu fragiles, qui ont travaillé toute l’année avec les assistants d’éducation en aide aux devoirs, conclue le principal du lycée, Dominique Pinchera. Ils sont essentiellement du Val fourré, nous leur proposons de sortir, et de faire autre chose. »

Site internet : blog.crdp-versailles.fr/openstex/

Succès des conseils de classe intermédiaires

L’établissement détecte plus rapidement les élèves en difficulté grâce à un premier conseil de classe six à huit semaines après la rentrée scolaire.

Au lycée Saint-Exupéry, les conseils de classe sont un peu plus nombreux qu’ailleurs, de la seconde à la terminale. En effet, le premier conseil de l’année scolaire n’est pas mis en place à la fin du premier trimestre, mais dès les vacances de la Toussaint. Les équipes éducatives se montrent aujourd’hui satisfaites de ce dispositif, plus efficace pour aperçevoir rapidement les élèves ayant des problèmes. « Nous ne faisons pas de classes de niveaux, pour ne pas concentrer les difficultés », explique le principal, Dominique Pinchera. Revers de la médaille pour certains élèves en difficulté : « Parfois, ils sont noyés par le rythme. »

Alors, ce premier conseil de classe intermédiaire permet d’intervenir dès le début de l’année scolaire. « Il se tient au bout de 6 a 8 semaines, détaille Dominique Pinchera. Nous sommes capables de voir beaucoup plus vite ce qu’il en est, et de détecter rapidement ceux qui démarrent mal. » Cette année, les élèves de seconde repérés lors du conseil de classe de mi-trimestre ont été pour partie orientés vers des sessions hebdomadaires d’aide aux devoirs, gérées par les assistants d’éducation. « Ca porte beaucoup sur la mise en confiance et la méthodologie », indique Tacko Diaw, assistante d’éducation à Saint-Exupéry.