Une cérémonie un peu particulière se tiendra samedi 13 juin, à 16 h à l’église de Perdreauville : un hommage en honneur d’un pilote et son co-pilote anglais, ainsi que d’un aviateur allemand, tombés respectivement en 1940 et 1944. L’initiative est destinée à créer le dialogue autour des valeurs de respect et de fraternité.

« Au cimetière, nous avons deux tombes de pilotes britanniques tombés le 11 juin 1940, et l’équipe municipale trouvait intéressante l’idée de les célébrer, explique le premier adjoint Vincent Kollmannsberger. Les familles ne fleurissent plus leurs tombes. Nous nous sommes dit que nous allions faire quelque chose sans prétention. »

Ce passionné d’aviation s’est alors plongé dans les archives de la Royal air force (RAF) anglaise. Il découvre également, lors de ses recherches, qu’un autre avion s’est écrasé à Perdreauville lors de la seconde guerre mondiale. Son pilote, tombé le 22 août 1944, est, lui, un Allemand. Faut-il l’intégrer à la cérémonie, se sont alors demandé les élus.

« Au départ, c’était un peu polémique ! Finalement, nous nous sommes dit : passons outre ce fait, et mettons en avant les valeurs de pardon, d’oubli, de respect et de fraternité, se réjouit aujourd’hui le premier adjoint. Nous étions ennemis d’un jour avec les Allemands, et aujourd’hui, nous sommes indissociables au sein de l’Europe. »

A l’occasion de la commémoration, les ambassades d’Allemagne et du Royaume-Uni ont décidé d’envoyer leurs attachés militaires. Gérard Larcher (UMP), le président du Sénat, a également tenu à être présent. De son côté, Vincent Kollmannsberger espère pérenniser cette cérémonie : « C’est aussi notre travail, en tant qu’élus, de permettre le débat et l’échange autour de ces valeurs. »