« Les deux objectifs sont d’associer de nouveau la population et de renforcer le lien avec le fleuve », présente Laurent Brosse (LR, ex-UMP), maire de Conflans-Sainte-Honorine, à quelques jours des festivités de la 56ème édition du pardon national de la batellerie.

Le vendredi 19 juin, à 18 h 30, des membres de l’association des anciens combattants de la batellerie raviveront la flamme de la tombe du soldat inconnu, sous l’Arc de Triomphe (Paris), avant que le bateau-flamme n’arrive à Conflans, le lendemain vers 17 heures. Entre temps, le Musée de la Batellerie sera inauguré, samedi 20 juin à 10 h, après deux années de réhabilitation. Suivront des animations et un pique-nique au Parc du Prieuré, avant l’ouverture des portes du musée à tous à 13 h 30.

Samedi également, « il y aura 35 stands le long des berges de Seine, entre la place Fouillère et le quai François Mitterrand », explique le maire. Consacrés aux acteurs du fleuve, ils offriront notamment de la documentation sur les transporteurs fluviaux et la batellerie artisanale. A 14 h 30, la brigade fluviale de la gendarmerie fera une démonstration de sauvetage par hélicoptère. Des chants marins seront ensuite proposés à 18 h 30, sur le pont du Story-boat, avant le spectacle de jeux d’eau, à 23 h au Pointil, point de confluence entre la Seine et l’Oise.