Propriétaire de 2 850 hectares d’espaces naturels, le conseil départemental des Yvelines renouvelle actuellement les contrats de chasse sur 1 600 hectares de forêts, arrivés à échéance en mars dernier. Cela représente 33 lots, dont l’attribution est prioritaire pour les associations et particuliers yvelinois.

« Sur nos espaces, la chasse est dans un objectif de régulation pour éviter tout dégât sur les cultures et sur nos propriétés, explique-t-on au service patrimoine naturel du conseil départemental. Leur destination est d’abord l’ouverture au public, pas la chasse, qui est une vraie nécessité pour réguler les sangliers et le grand gibier. »

Alors, les particuliers ou associations de chasseurs qui emporteront ces lots, dont le tarif varie en fonction du type de gibier présent, ne pourront pas chasser le week-end, les mercredis, les jours fériés et de vacances scolaires. Pour être sélectionné, il est préférable d’être Yvelinois et de ne pas avoir eu de contraventions lors des chasses précédentes.

Les propriétaires de terrains limitrophes des lots départementaux sont également prioritaires. Enfin, le dernier critère est l’action en faveur des moins de 30 ans : « Nous essayons de favoriser ces jeunes chasseurs, pour qu’une nouvelle génération prenne le relais d’une population de chasseurs vieillissante. » Les attributions seront connues en septembre, avant l’ouverture de la chasse.