Accessible aux parents accompagnant leurs enfants en poussette, la rue Cours toujours est surtout la seule « travaillée pour l’accessibilité handicapée », a précisé Catherine Arenou (DVD), maire de Chanteloup-les-Vignes, le 24 juin lors de l’inauguration de cette rue dont le nom reste encore inexplicable. Si elle a toujours existé dans le quartier de la Noé, même les archives du plan de son architecte, Emile Aillaud, ne révèlent apparemment aucune information concernant l’origine de l’appellation de cette voie piétonne.

Réhabilitée aujourd’hui, elle est la dernière réalisée dans le cadre de la rénovation urbaine. « La rénovation urbaine a été exemplaire, les Chantelouvais se sont impliqués dans leur quartier », a soutenu Catherine Arenou, heureuse de révéler que la Noé était finalement retenue dans le deuxième programme de l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU 2).

« Nous avons encore quatre à cinq ans de découverte et d’imagination », s’est enthousiasmée l’édile, aux côtés du sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye, Stéphane Grauvogel, lui aussi convaincu des résultats positifs de ce programme : « c’est l’exemple que l’on peut changer la condition de réussite sociale (…) Je suis content de venir ici pour constater que la vie quotidienne change. »