Symbole de l’Architecture moderne, la villa Savoye est le monument le plus visité de Poissy. Construite pour la famille Savoye en 1931, la « boîte en l’air » fut achetée par la ville en 1958 afin de construire un lycée, avant d’être cédée à l’Etat quatre ans plus tard. Classée Monument historique du vivant de son créateur, dont nous célébrons cette année le cinquantième anniversaire de sa mort, la villa Savoye s’est rapprochée il y a quelques semaines de sa commune de résidence.

A l’occasion des rencontres annuelles organisées par la fondation Le Corbusier, et regroupant tous les propriétaires des œuvres de l’architecte, notamment d’Inde et d’Argentine, le Centre des monuments nationaux (CMN) a entériné le 15 juin une convention avec Poissy. « La ville soutiendra la villa grâce à ses moyens logistiques, et en contre partie la villa lui permettra d’organiser des événements », explique Carine Guimbard, chargée d’actions éducatives de la villa Savoye.

A partir du mois de juillet, des ateliers se tiendront dans la demeure immaculée en partenariat avec le musée du jouet, propriété de la ville. La villa sera accessible aux familles sans tarification : des jouets des années 1930 seront présentés en vitrine, tandis que les enfants pourront édifier des constructions avec des « jouets actuels », inspirés de cette époque.

Depuis la semaine dernière, des étudiants de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Nantes (Ensan) présentent leurs créations basées sur « le questionnement du mobilier », précise Carine Guimbard, dans cette maison la plupart du temps vide. En octobre, une exposition liée à l’automobile prendra place, ici, à l’entrée de la cité Beauregard. Eléments contemporains et anciens seront de nouveau à l’honneur, et pourraient faire augmenter la fréquentation d’un site accueillant déjà chaque année 45 000 visiteurs.