« Nous ne passons pas en honneur pour raisons réglementaires, nous n’avons pas réussi à avoir un arbitre, sur toute l’année, qui officie dans les séries territoriales. Nous avons été déboutés en appel », précise le président du Rugby club de Triel-sur-Seine, Marc Chalvidal.
À la suite d’une bonne saison l’an dernier, les Triellois avaient gagné leur accession en honneur mais devront finalement retrouver les terrains de la division d’honneur.

« Sur le terrain, le tapis vert, nous sommes bons. Mais concernant le réglementaire nous ne sommes pas bons », poursuit l’homme qui devrait être à la tête du Rugby club de Triel-Les Mureaux.

« Nous étions un nombre un peu faible pour jouer en division honneur cette année. Les Mureaux reconstruisaient quelque chose, et nous avons déjà jumelé l’école de rugby avec les Mureaux la saison dernière. Le groupe senior représente une trentaine de joueurs et avait envie de constituer un groupe performant. »

Un certain nombre de joueurs sont de retour au club d’un côté comme de l’autre. « Certains étaient à Cergy ou Aubergenville », explique Marc Chalvidal. « Nous avons mis bout à bout les choses et changé le statut et le nom du club. La Fédération française de Rugby doit valider cela pour que nous puissions commencer le championnat en division d’honneur »

Le président s’accorde un délai de deux mois pour bien réussir cette intégration, dont l’objectif est à terme d’accéder en Honneur puis en fédéral. « L’ossature se fait sur le rugby club de Triel, nous avons une structure avec 11 équipes. C’est donc le RCT qui absorbe les Mureaux, nous intégrons leur groupe. »Malgré tout, le club triellois pourra de son côté profiter du stade Léo Lagrange et du bassin économique des Mureaux.