La semaine dernière, comme chaque été ou presque, le plan d’eau de l’île de loisirs des Boucles de Seine, situé à Moisson et propriété du Conseil régional d’Île-de-France, a été fermé à la baignade, avant d’être rouvert samedi. La raison avancée était celle des fortes chaleurs des semaines précédentes ayant causé la prolifération de cyanobactéries, pouvant entraîner des désordres intestinaux et des irritations de la peau.

Un autre problème récurrent concerne la forte multiplication d’algues de grande taille. Couvrant jusqu’à 60 % de la surface du plan d’eau, elles ont des conséquences négatives sur la qualité de l’eau et peuvent gêner, voire parfois empêcher, les activités nautiques proposées à la base de loisirs.

Alors, compte tenu du fait que « le niveau de l’activité nautique sous toutes ses formes a un impact très important sur le chiffre d’affaires », un appel d’offres a été lancé afin d’acheter un bateau faucardeur ramasseur, capable de naviguer entouré d’algues, avec de très faibles profondeurs d’eau. Il devrait permettre un ramassage toute l’année, et être déplaçable par la route vers les autres bases de loisirs franciliennes en cas de besoin.

Au-delà de l’achat de cet équipement que le conseil régional espère voir livré en mars 2016, l’appel d’offres contient aussi des éléments relatifs à la très médiocre qualité de l’eau. L’on apprend ainsi que « l’île de loisirs connaît des problèmes de prolifération algale tant macrophytique que phytoplancton », que sa transparence « peut être qualifiée de mauvaise » ou encore que « son pH est systématiquement supérieur à 7 et peut atteindre les 11 ».

La multiplication des algues, ainsi que les mauvaises caractéristiques de l’eau, seraient dûes à deux types de pollutions. Il n’est pas envisageable de restreindre les déjections des très nombreux oiseaux présents, et le rapport rejette la possibilité d’une pollution par les eaux de ruissellement. Il pointe cependant une autre cause, celle « des réseaux d’assainissement (rejet direct, fissures souterraines vers la nappe, mauvais branchements…) ».

EN CHIFFRES

La fréquentation annuelle de la base de loisirs des Boucles de Seine est d’environ 40 000 personnes, dont 16 000 entrées payantes lorsque la baignade est possible, avec une affluence de 1 500 personnes les jours de pointe. L’île de loisirs occupe 340 ha. La plage artificielle mesure 200 m de long, tandis que les berges du plan d’eau comprennent 23 postes de pêche pour la carpe ou le brochet.

Environ 41 000 m3 issus du plan d’eau lui-même sont utilisés pour arroser le golf intégré à la base de loisirs. Enfin, si le plan d’eau n’est pas directement connecté à la Seine, il lui est relié par l’intermédiaire de la nappe fluviale. Les variations du niveau du fleuve sont répercutées sur celui-ci 10 jours plus tard.