le début de la rencontre entre les deux formations voisines, n’a pas ravi les supporters arrivés en nombre juste avant le coup d’envoi. À la fin de l’échauffement, les anciennes connaissances se font l’accolade.

En tribune, le maire des Mureaux, François Garay (DVG), est sans doute venu observer les performances de l’ancien pensionnaire du club de sa ville, Yannick Mamilonne. L’attaquant fait le bonheur de l’AS Poissy en ce début de saison, il est auteur de trois buts avant ce derby yvelinois.

La musique parcourt bruyamment les tribunes du stade Léo Lagrange, avant que le speaker rappelle la venue du Variétés club de France à Poissy le mois prochain (12 octobre à 19 heures). En début de rencontre, le milieu de terrain relayeur Jaime Palhares fait admirer sa technique en réalisant un sombrero (5e min) pour le bonheur des puristes.

Le match s’annonce néanmoins beaucoup moins facile que le précédent (victoire 6-1 contre Roye, Ndlr) pour les Pisciacais, en cette quatrième journée de championnat. Après une timide éclaircie, la pluie fait son retour sur le terrain. À la 16e minute, le gardien piscicais Sébastien Renot s’emploie et réalise une belle claquette.

Dans la foulée (18e min), le capitaine de l’AS Poissy, Fabien Raddas, tente une frappe de loin qui termine au-dessus de la cage de Malik Gueye, le portier mantais. Les Sang et or ont ensuite une belle occasion sur un débordement de Bruno Preira côté gauche, mais personne n’est à la réception de son centre.

Les Piscicais s’essaient à nouveau de loin par Diarrassouba à la 26e minute, sans réussite, avant que l’ancien muriautin Yannick Mamilonne fasse lever le public de Léo Lagrange, en réalisant une retournée qui finit de peu à côté.

Francis Massampu cède sa place à Mohamed Sassi (43e minute) côté FCM, avant que Yannick Mamilonne ne fasse parler le cuir de nouveau. L’attaquant pisciacais reprend de demi-volée un ballon venant de l’arrière, et lobe astucieusement le gardien un peu avancé. Ouverture du Score (1-0) pour l’AS Poissy, juste avant la mi-temps.Robert Mendy (encadré) décide de revoir son système de jeu en seconde mi-temps, en passant d’un milieu avec trois récupérateurs (4-3-1-2) à un milieu avec deux alliés. Ismail Sassi remplace Mohamed Cissé.

Le match prend alors une autre tournure. Les joueurs Sang et or sont plus équilibrés et conservent davantage la balle. Bruno Preira envoie une frappe qui passe de peu à côté (48e min), avant que les Mantais bénéficient d’un beau coup-franc à 25 mètres du but. Le défenseur Abdoulaye Fofana écope au passage d’un carton jaune (50e minute).

Les joueurs mantais continuent leurs assauts et sont récompensés à la 62e minute. Le meneur de jeu, Dylan Duventru, égalise (1-1) d’une frappe enroulée qui vient trouver le petit filet gauche à ras-de-terre. Malgré une contestation pour hors-jeu de Nordine Kourichi, l’entraîneur de Poissy, le but est validé par l’arbitre assistant. À la 74e minute, Poissy est même réduit à dix. Abdoulaye Fofana reçoit un deuxième carton jaune.

Réaction de Robert Mendy, entraîneur du FC Mantois

« Je suis satisfait parce qu’on a eu du mal en première mi-temps. On a bien joué pendant 25-30 minutes, après on a été bousculé. On prend un but sur une absence de marquage, mais on a su se ressaisir et reposer notre jeu en seconde mi-temps. Je pense que l’égalisation est méritée. Sur l’ensemble du match, le partage des points est équitable. Ils ont fini à dix, ils auraient pu finir à neuf mais ça fait partie du jeu et on va s’en contenter. 

Note début de saison est correct. On est mieux physiquement aujourd’hui, le ramadan reste toujours dans les jambes pendant un mois. Après le point noir c’est qu’on a perdu Francis Massampu (sur blessure, Ndlr) qui venait d’arriver, c’était son deuxième match. »