Les Sang et or ont fait honneur au stade Jean-Paul David, samedi dernier, pour leur dernier match dans l’enceinte mantaise cette saison. En raison d’une arrivée tardive des joueurs de Croix (Nord), le début de la rencontre a été différé d’environ 25 minutes.

Mobile sur le front de l’attaque il y a deux semaines face à l’AS Poissy, Bruno Preira a offert la victoire à son club ce week-end en inscrivant l’unique but de la rencontre à la 77e minute. Les Yvelinois ont battu une équipe nordiste jusqu’ici invaincue en championnat, et leader du groupe A avant la rencontre.

Solide en défense, à l’image de sa dernière prestation, le FCM n’a cette fois pas encaissé de but. Actuel 6e de son groupe, le club a tenu a remercié ses supporters venus en nombre dans les tribunes du stade du Val Fourré : « Le FC Mantois est fier de pouvoir compter sur des supporters aussi présents. Car c’est un élément essentiel dans la reconstruction du club. »

Les prochaines rencontres à domicile du club mantais devraient se dérouler de nouveau au stade Aimé Bergeal, à Mantes-la-Ville. La rénovation réglementaire étant bientôt achevée, le FCM y accueillera Amiens le 8 octobre à 18 heures, à l’occasion de la 8e journée.

Poissy freiné

Poissy n’a pas pu compter sur Abdoulaye Fofana, exclu il y a deux semaines face au FCM.
Poissy n’a pas pu compter sur Abdoulaye Fofana, exclu il y a deux semaines face au FCM.

Le match décalé à dimanche, lors de cette 5e journée de CFA, n’a pas réussi aux joueurs de Nordine Kourichi. Les Pisciacais se sont inclinés pour la première fois cette saison. Wasquehal a empoché une victoire (1-0), dans son antre de Lucien Montagne (17 000 places, Ndlr), et passe devant son adversaire du jour. Les Pisciacais essaieront de retrouver la victoire dès ce week-end face à l’Entente Sannois – Saint-Gratien.

LE CALVAIRE DE ROYE-NOYON

Dans la poule A, un match a dû être arrêté par l’arbitre pour un fait très rare. Battus sèchement il y a deux semaine face à Poissy (6-1), les Picards de Roye-Noyon étaient menés 3-0 après seulement 42 minutes de jeu la semaine dernière face à Troyes. Avec deux blessés et deux expulsés, Roye avait déjà effectué ses trois remplacements, et s’est retrouvé réduit à sept. L’arbitre a dû interrompre la rencontre, la victoire a logiquement été attribuée à Troyes.