« C’est un bilan plus que positif, affirme Anne Boutillon, directrice du Centre équestre de Vernouillet, au lendemain de la clôture de la 6e édition du Jumping. Nous avons dépassé les 700 participants engagés sur le week-end »

Des cavaliers amateurs et professionnels, de région parisienne et de Normandie, étaient réunis durant trois jours du 18 au 20 septembre. Parallèlement aux épreuves, des exposants proposaient du matériel d’équitation ou des produits régionaux. Des selliers, un bar à huître, un glacier et un agriculteur de Vernouillet étaient notamment au rendez-vous. Une association caritative venant en aide à un enfant atteint d’une maladie orpheline, a reçu l’argent récolté par le stand de jeux à poney ainsi qu’un pourcentage sur les recettes d’une des épreuves.

Devenir cavalière ou cavalier

Les cours ont repris depuis le 1er septembre au centre équestre de Vernouillet. Les mardis, jeudis et vendredis des cours se tiennent de 14 heures à 20 heures. Les mercredis et samedis, des séances sont proposées le matin (9 h – 12 h) comme l’après-midi (14 h – 18 h). Le centre équestre dispense également des cours le dimanche matin, de 9 heures à midi. Informations complémentaires sur le site internet du centre équestre.

Au rythme de quatre épreuves par jour, le concours de Vernouillet a vu se succéder douze épreuves au total. L’épreuve reine, le Grand prix pro 2, s’est déroulée dimanche en début d’après midi. Sur ce parcours de sauts d’obstacles à 1,30 m, Grégory Cottard s’est imposé brillamment (1 000 points, Ndlr) sur Regate d’Aure. Il devance Sashia Astrug Jensen et Thibault Touron. Le maire de Vernouillet, Pascal Collado (DVD) est venu remettre leurs prix aux vainqueurs.

Des épreuves mixtes, dites « préparatoires », regroupaient des cavaliers aguerris montés sur des jeunes chevaux, ainsi que des chevaux aguerris montés par des cavaliers amateurs. L’ensemble des résultats sont disponibles dans la rubrique Compétitions de la Fédération française d’équitation : www.ffe.com