Les fils de Teuhpu (photo) ouvriront le bal des représentations de rock festif vendredi 25 septembre. Outre le nom provocateur et l’envie de défier les censeurs, le groupe mélange les instruments comme la trompette, le trombone, le banjo ou la batterie, avec ceux issus de leurs propres créations.

Des chansons simples donc, une envie de s’amuser, de l’ironie, et la fanfare bien sûr. Voilà ce qui qualifie l’atmosphère des fils de Teuhpu. Le même jour, les sept musiciens du Boa brass band se produiront aussi au Cac pour offrir un panaché de reprises et de compositions originales savamment orchestrées. Mélangeant plusieurs influences musicales, du Ska à la musique balkanique, vous découvrirez une 25e symphonie de Mozart réarrangée à la sauce « fanfaro-rock », un Mingus « soubassiphié » ou encore un Swing des années 30.

La semaine suivante, le 2 octobre, la soirée aussi sera rock mais plutôt punk rock avec les Burning heads. Ce groupe français habitué des tournées en Europe, aux États-Unis ou au Canada, repart sur les routes pour présenter leur dernier double album, Choose your trap et Opposite III. Le 25 septembre, comme le 2 octobre, la soirée sera au prix de 12,5 euros et de 10,5 euros pour les adhérents du Cac Georges Brassens. Les titulaires de la carte culture Camy bénéficieront de 5 euros de réduction.

Crédit photo : Pierre Wetzel.