Mercredi soir, c’était l’effervescence dans les studios d’LFM. En effet, un grand nom de la scène hip-hop française était attendu dans le Live animé par Smahen ! En pleine tournée sur les routes de France pour défendre son dernier album Rap Machine et deux jours à peine avant son concert à l’Olympia à Paris, le rappeur Disiz a fait une petite halte dans les studios de La Plus Féminine des Radios.

«Je n’ai pas fini de me construire mais ce qui est certain, c’est que je me sens beaucoup mieux dans mes baskets aujourd’hui que quand j’avais 15 ans ! (…) Dans les milieux dans lesquels on évolue, il est difficile de se construire. » De Disiz la Peste à Serigne M’Baye Gueye en passant par Disiz Peter Punk, cette rencontre a été l’occasion de parcourir les différentes couleurs et facettes de cet artiste qui défend, le cœur léger et la conscience apaisée, la sortie de son dixième album.

Rap Machine, un nouvel opus qui arrive 15 ans après Le poisson rouge (2000), son premier album, et trois ans après le premier volet de sa trilogie Lucide qui a vu la sortie de Lucide et Extra-Lucide en 2012 puis Transe-Lucide en 2014. Disiz prend du plaisir à nous raconter ses petits bouts d’histoire de façon subtile, décalée, pertinente, touchante et engagée, aussi. Avec lui, nous remontons le temps : 19 mai 2015, la scène du Bataclan et un concert événement qui a rassemblé Kery James, Youssoupha, Casey, Medine et tant d’autres encore, pour rendre hommage à Malcom X.

« L’auto-biographie de Malcom X, c’est un livre puissant qui personnellement, m’a permis de me construire. Son parcours m’a apporté énormément de choses, de par son intégrité et sa combativité.» Cette initiative était une manière de rendre la vie, les écrits et le combat de cette personnalité emblématique dans la lutte pour l’émancipation de noirs aux États-Unis, accessible au plus grand nombre en France, à nos jeunes en manque de repères.

D’Abuzeur à Comme un rappeur, son dernier titre en passant par La promesse en featuring avec Soprano et Youssoupha, musicalement – Disiz est un artiste qui ose prendre des risques et casser les codes du hip-hop « traditionnel ». Petite bulle d’évasion et de nostalgie avec la diffusion à l’antenne du titre «Klub Sandwich » (2011), un projet porté avec Grems, véritable génie et pionnier du rap alternatif. Une collaboration qui nous donne envie de lui rappeler qu’il est l’un des rares rappeurs à pouvoir justifier d’une réelle proximité artistique et humaine avec cet artiste convoité de tous.

C’est avec beaucoup d’humilité, de simplicité et de générosité que Disiz a clôturé l’émission en répondant aux questions des apprentis journalistes et en prenant le temps d’écouter un petit freestyle concocté par les jeunes rappeurs originaires de Mantes-la-Jolie – Siffi et Maz. Si vous avez manqué son concert événement à l’Olympia – le 25 septembre dernier, rendez-vous le 10 octobre prochain à La Batterie à Guyancourt (78) pour découvrir son album « Rap Machine » en live !