Le président du conseil départemental, Pierre Bédier (LR), et son prédecesseur, Alain Schmitz (LR), se sont réunis mardi 29 septembre en compagnie des représentants de Logement français, de l’Immobilière 3F et France Euro habitat (Freha). « Il y a un vrai besoin de construire », a souligné Alain Schmitz, désormais président d’Ingéniery’, l’agence technique d’aide aux communes rurales du département des Yvelines. Sur ce territoire, les différentes entités ont pour objectif de construire 220 logements sociaux locatifs entre 2015 et 2017. « L’enjeu n’est pas de produire en quantité mais une offre sur-mesure, prévue et adaptée », rapporte Gérard Seigné, président du directoire du Logement francilien (groupe Logement français, Ndlr).

Il y a cinq ans, dix logements sociaux ont été construits à Oinville-sur-Montcient (1 107 habitants, Ndlr), avec le soutien du département et l’association les Toits de l’espoir. Malgré la méfiance des habitants, les retours ont été « plus que satisfaisants », affirme le maire Stéphane Jeanne (SE).