On aura rarement vu plus étrange inauguration dans le Mantois. Samedi dernier, le maire Cyril Nauth (FN) célébrait la remise aux normes imposée par la Fédération française de football (FFF), pour 250 000 €, afin que son club résident, le FC Mantois, puisse y disputer ses matchs de CFA.

Mais l’édile s’est trouvé bien seul, les dirigeants du club ayant boycotté la cérémonie. C’est ensuite Cyril Nauth qui s’est éclipsé, avant le premier match de l’équipe première du FC Mantois, gagné face à Amiens.

Il faut dire que dans le même temps, le club de football a saisi le tribunal administratif de Versailles. Ses dirigeants contestent la suppression, en début d’année, de 75 % de la subvention annuelle d’environ 60 000 € versée par la mairie. Ils demandent leur versement, inscrit dans une convention passée avec la commune. Le club compte 1 000 licenciés et un budget d’environ 800 000 €.