Samedi, la ville de Limay a clôturé son initiative de votation citoyenne. Une grande urne a été disposée sur le parvis de l’hôtel de ville afin de recueillir l’opinion des habitants sur la future intercommunalité. En dix jours, environ 2 000 bulletins ont été recueillis. « Le but était d’informer et d’alerter la population quant aux sujets sur lesquels, en tant qu’élus, nous sommes inquiets », a avoué Eric Roulot (PCF), maire de la ville.

« Nous ne sommes pas contre l’intercommunalité mais nous sommes opposés à la manière technocratique dont elle est mise en place, a-t-il ajouté. On est dans une dynamique de construction avec des exigences et un certain nombre de choses que l’on attend ».« Si une harmonisation devait être envisagée, les Limayens seraient directement touchés », a-t-il annoncé. Entre-autre, les inquiétudes se portent sur l’augmentation de la fiscalité telle que le prix de l’eau par exemple.