« C’est surtout l’homme que je viens soutenir », déclarait David Diallo, le 17 octobre, avant l’arrivée de l’ancien président du Sénat sénégalais et maire de Dakar, Pape Diop. Comme lui, près de 150 militants et soutiens du leader du Bokk gis gis (BGG), parti libéral d’opposition à l’actuel président sénégalais Macky Sall (Alliance pour la République), étaient présents au palais Majorelle de Mantes-la-Ville.

« On voulait faire cette démonstration de forte mobilisation à Mantes-la-Jolie, malheureusement on nous a interdit le meeting. Mantes-la-Jolie n’est pas le fief de l’APR, c’est devenu une citadelle de notre parti », a précisé Ibrahima Thiam, coordinateur du BGG en France. « Je suis très étonné que dans une ville française, la patrie de la liberté, on nous interdise une rencontre publique. Pierre Bédier nous a ouvertement avoué avoir reçu un coup de fil de ses amis au Sénégal. Rien n’oblige un président du conseil départemental de s’immiscer dans les affaires politiques du Sénégal. »

La salle Majorelle a accueilli environ 150 personnes pour recevoir le leader du Bokk gis gis.
La salle Majorelle a accueilli environ 150 personnes pour recevoir le leader du Bokk gis gis.