« C’est une réussite, les échanges ont été fructueux », s’est satisfait Eric Roulot (PCF), maire de Limay, suite à la réunion de travail tenue vendredi dernier entre les responsables d’EDF de la centrale thermique de Porcheville et plusieurs élus du territoire. Le sujet était bien évidemment l’avenir du site, après l’arrêt de production prévu pour 2023. L’objectif des édiles est avant tout de pérenniser l’activité économique. Un comité de pilotage devrait se réunir régulièrement pour répondre à cette question.

« Il y a un point difficile, il y a une volonté d’EDF de rester propriétaire de ce site », relève Guy Muller (LR), maire d’Epône, inquiet pour les entreprises susceptibles d’investir.« Ce site sera très regardé, il faudra l’intégrer à la transition énergétique », propose Paul Martinez (UDI), président de la Communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines (Camy). La centrale de Porcheville emploie aujourd’hui 228 salariés statutaires et 60 prestataires, et est surtout le premier contributeur économique au niveau de la Camy.