De Paris au Havre, six agences d’urbanisme publiques coexistent le long du fleuve. Pour la première fois, toutes se sont rencontrées à Mantes-la-Jolie, sur le thème du développement portuaire et logistique. Chacun des responsables a prôné l’importance de la logistique, qui représente 7 à 10 % de l’économie de la vallée de Seine.

« Nous sommes un pôle logistique comme le Sud-Rhénanie ou Milan, mais nos décideurs ont peut-être encore du mal à porter cette ambition, ont indiqué lors des discours de clôture les directeurs d’agence. Il faut redonner au routier ses lettres de noblesse, qui représente 80 % du transport. »

Lors de cette journée, les professionnels ont aussi pu découvrir un peu mieux la vallée yvelinoise,
« un territoire méconnu » d’après le président de l’Agence d’urbanisme et de développement de la Seine aval (Audas) et maire LR d’Andrésy, Hugues Ribault. Ils ont en effet visité le port de Limay, l’usine automobile PSA de Poissy, ainsi que la Fabrique 21 à Carrières-sous-Poissy.