L’évacuation de demandeurs d’asile opérée vendredi matin par les autorités au lycée parisien Jean Quarré n’a pas été sans conséquences en vallée de Seine, où sont désormais hébergés une partie d’entre eux. Aux chambres du foyer Adoma de Conflans-Sainte-Honorine se sont ajoutées, en catastrophe, celles de l’ancienne maison de retraite Les tilleuls.Cette réquisition par l’Etat s’est faite par l’intermédiaire de l’Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ephad) Les oiseaux bleus, de Sartrouville, propriétaire des locaux triellois. La gestion du nouveau centre d’accueil temporaire, ouvert au moins jusqu’en mars 2016, est prise en charge par la Croix rouge.Le maire, Joël Mancel (DVD), qui souhaite « que les Triellois fassent preuve de tolérance », n’a été prévenu qu’à la dernière minute par la préfecture des Yvelines. Il déplore néanmoins le choix de sa commune malgré la présence existante d’une importante communauté Rom, ainsi que 150 caravanes de gens du voyage.