Mardi soir, le pôle Colucci a acueilli le conseil citoyen du quartier des fleurs. Les habitants ont ainsi pu pointer du doigt les problèmes quotidiens auprès d’une municipalité attentive. Cette réunion publique est une première étape du plan d’action de Gestion Urbaine de Proximité (Gup). Ce conseil citoyen n’a pas su mobiliser les habitants. En effet, sept d’entre eux étaient présents. Pour autant, divers enjeux ont été soulevés notamment une mauvaise gestion des ordures ménagères, un problème global de stationnement et un sentiment d’insécurité croissant.

« Depuis 33 ans que j’habite le quartier, la situation s’est dégradée, avoue une habitante qui a préféré rester anonyme. Ca m’embêterait de partir car les appartements sont vraiment biens mais je ne passe plus une nuit sans dormir tranquille ». Une situation constatée par le maire, Christophe Delrieu (DVD) : « On remarque une baisse d’attractivité du quartier des fleurs avec des appartements libres depuis plusieurs années sans que personne ne veuille y habiter ».