Au chapiteau temporaire installé tous les ans derrière la mairie, le Magic mirror, ce dimanche, l’ambiance était évidemment particulière parmi les festivaliers venus au concert : les attentats sur toutes les lèvres et la joie un peu factice. Les organisateurs de Blues -sur-Seine, qui a débuté il y a une semaine, ont souhaité maintenir le plus de concerts possibles, tout en respectant les choix des municipalités et des restaurants accueillant les différentes soirées musicales. Tout s’est décidé samedi matin, lors d’une réunion du bureau de l’association. « Nous nous sommes dits que la situation était tragique, mais que le premier objectif des terroristes est de semer la peur là où ils agissent, explique ainsi Alain Langlais, le président de l’association Blues-sur- Seine. Nous avons voulu continuer normalement, en dédiant ces concerts en l’honneur des victimes innocentes. »

A Mantes-la-Jolie, la mairie a donné son accord pour la tenue des concerts. Mais les américains de The jarekus singleton band, initialement programmés pour cette scène dominicale, sont rentrés aux Etats-Unis dès le samedi, annulant d’ailleurs toutes les dates ultérieures de leur tournée française, le New blues generation tour. Seul le saxophoniste Sax Gordon, qui les accompagnait lors de ces concerts, a décidé de rester. Sollicités par les organisateurs, le guitariste californien Jeff Hoffman et les deux autres membres de son trio ont néanmoins accepté de venir combler ce départ précipité. Si le trio et le saxophoniste ne se connaissaient pas, rien n’en a paru sur scène. Il a d’ailleurs fallu toute l’énergie de ces jazzmen et bluesmen pour parvenir à en redonner un peu au public, dont l’humeur et les corps ont anisi fini par se décrisper.

« Je ne critique pas ceux qui annulent les événements, ou le groupe de ce soir qui est reparti, chez moi, tout a été annulé aussi. Mais il faut continuer » , a estimé la Guervilloise Annie, devant le chapiteau du Magic mirror, lors de l’entracte. Un sentiment partagé par Michel, 52 ans. Pour ce Mantais, il était tout simplement inenvisageable de changer ses habitudes : « Ne pas venir ? Surtout pas, c’est la dernière chose à faire. » Au moment où nous mettons sous presse, tous les concerts prévus cette semaine dans le cadre de Blues-sur -Seine sont maintenus, à l’exception des spectacles pour le jeune public. Pour plus de renseignements, il est possible d’appeler au 01 30 92 35 38 ou de se rendre sur blues-sur-seine.com.