Il y a 20 ans, lors de la fermeture définitive de la carrière calcaire alimentant la cimenterie qui y est accollée, un projet de parc municipal était envisagé. Mais l’ancienne carrière, partiellement remblayée avec les gravats de la ligne 14 du métro parisien, est restée totalement fermée au public. Aujourd’hui, la municipalité et le conseil départemental avancent un nouveau projet. « Nous travaillons sur l’utilisation de l’ancienne carrière pour pouvoir en faire un projet de voie verte, annonce le maire Philippe Ferrand (SE). Ce cheminement piétonnier et cycliste permettrait de se réapproprier le fleuve, et de faire une circulation entre Juziers et Gargenville. »

Dans tous les cas, la plus grande partie de cette ancienne carrière devrait rester fermée au public. La mairie suit ici les conseils de l’association versaillaise Yvelines environnement, qu’elle a sollicité. Des espèces protégées ont en effet colonisé cet espace laissé sans aucune activité humaine pendant deux décennies.