Réuni dans la salle des fêtes pour procéder à leur assemblée générale ordinaire, le Collectif pour la protection des riverains de l’A 184 (Copra 184) est revenu, mercredi 18 novembre, sur les différentes actions engagées ces dernières années et ces derniers mois. Depuis 1991, le Copra 184 s’oppose au projet de prolongement de l’autoroute A 104 (anciennement A 184, Ndlr) reliant, sur 22 km, plusieurs villes entre Méry-sur-Oise (Val-d’Oise) et Orgeval. L’organisation estime que « 120 000 véhicules par jour » pourraient circuler sur cet axe.« Afin de guider les électeurs dans leur choix, nous avons adressé un questionnaire à chaque candidat tête de liste », a annoncé Christiane Paravy, présidente du collectif, à quelques semaines des élections régionales. Au mois d’octobre, l’association avait sollicité un rendez-vous avec la ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, et continuera à l’approche de la Conférence sur le climat (Cop 21) d’interpeller les maires et élus concernés par ce projet.