L’association Déclic a organisé un concert pour certains des usagers sans domicile fixe la semaine passée, dans ses locaux près du cinéma. L’association offre un accès à diverses prestations : accès à l’hygiène, ou encore une aide administrative pour remplir des documents et bénéficier d’une adresse postale par exemple. Cette scène intimiste, issue d’un partenariat de 10 ans avec le festival Blues-sur-Seine, a été très appréciée par la quarantaine de personnes précaires invitées. « L’accès à la culture est capital, cela nous permet d’être ensemble pour passer des bons moments », confie Philippe Langonné, directeur de Déclic. Chaque année un artiste du festival vient prendre un repas en compagnie des usagers et des bénévoles, avant de jouer devant un public venu « pour garder le moral, déconner et aider ceux qui sont les plus isolés », selon un sans-abri. La vedette était cette fois-ci Guy Bélanger, harmoniciste jouant au rythme du blues acoustique, tout droit venu du Québec.