Dans le cadre d’une action nationale de la CGT, la centrale thermique EDF porchevilloise a connu une grève en début de semaine dernière. Le syndicat s’inquiète également pour l’avenir du site après 2023 et sa fermeture annoncée… mais aussi des rumeurs d’une clôture qui pourrait être avancée à 2018, selon des bruits de couloirs se feraient de plus en plus pressants.

« Nous demandons le maintien du parc de production thermique [jusqu’aux dates annoncées], indique ainsi Julien Lambert, le délégué syndical CGT du site. Nous voulons aussi que soit abordée une alternative industrielle en cas de décision de fermeture, car nous ferons tout pour cela. » La CGT, qui compte d’ailleurs plaider pour cet objectif auprès des élus et des autorités de l’Etat, avance 45 % de grévistes parmi les 250 salariés d’EDF Porcheville. « La position d’EDF est de ne pas commenter l’avenir des sites », indique de son côté la direction.