Les élus se sont réunis pour se prononcer à propos du Plan local d’urbanisme (PLU). Cette initiative était l’occasion pour la municipalité de « se laisser des possibilités d’agir » avant les bouleversements inhérents à la future communauté Grand Paris Seine et Oise, qui verra le jour au 1er janvier 2016. Si les quatre groupes d’opposition ont fortement regretté qu’aucun débat de fond n’ait été envisagé en amont du conseil extraordinaire, tous les présents ont partagé des craintes similaires.

Lucides, certains représentants de l’opposition ont évoqué « les rapports de force » existants au sein des intercommunalités, annonçant de ce fait l’écartement futur d’Epône. Egalement, d’autres ont pointé du doigt «les intérêts de Poissy et Conflans (qui) ne sont pas les mêmes que ceux d’Epône». En votant les modifications du PLU, la ville a souhaité garder la main sur le droit du sol. Une décision regrettée par l’opposition qui s’élève contre la densification programmée du quartier de la gare.