L’avertissement sera-t-il efficace ? La CGT a manifesté, la semaine passée, devant la permanence de la députée Françoise Descamps-Crosnier (PS), et reçue par son assistant parlementaire Yasser Amri (PS), ainsi que devant une association d’entreprises, sans obtenir la réunion demandée.

Le syndicat s’inquiète du sort des salariés de plusieurs entreprises locales. « Nous proposons le dialogue avec le patronat », déclare Pierre Redou, délégué syndical CGT, qui se dit prêt pour des propositions alternatives. Mais il déplore : « sur toutes les questions fondamentales, nous n’avons aucun droit de regard, ni celui à la consultation ».

Dans la permanence parlementaire, Yasser Amri défend sa députée : « elle avait déjà interpellé le ministre de l’Industrie […] la situation est alarmante », indique-t-il sur la fermeture en cours du site porchevillois de l’entreprise pharmaceutique Covance, soit 130 emplois en jeu. La CGT espère obtenir prochainement les réponses promises par Yasser Amri.