Les élèves des quatre classes de première professionnelle du lycée Condorcet étaient réunis jeudi dernier au foyer pour la finale du concours de plaidoiries proposé par leurs professeurs. Devant un jury, ils ont défendu le projet caritatif choisi cet année : alimenter un fonds associatif de micro-crédit au Bénin, destiné en priorité aux femmes.

Si tous n’ont pas osé s’exprimer en public, certains ont étonné leurs enseignants une fois devant le pupitre. « Mesdames, vous qui êtes indépendantes et solidaires, sachez que toutes les femmes n’ont pas cette chance »,
enjoint par exemple une élève face aux membres du jury.

Mais, au-delà de l’action caritative, ce concours, où les élèves étaient assistés des Terminales, se veut aussi pédagogique. « Ils progressent dans l’argumentation et les procédés d’écriture, et travaillent sans s’en rendre compte avec des choses concrètes pour eux », explique ainsi Marina Bossard, professeur de français et d’histoire – géographie.