La direction du centre hospitalier mantais, commune avec celui de Poissy-Saint-Germain, a beau arguer d’une obligation légale, la décision a du mal à passer. Les agents recevant à l’occasion des voeux la médaille récompensant 20, 30 puis 35 ans de service avaient auparavant trois jours de congés : ils sont remplacés par un panier garni.

« Les heures supplémentaires de 2014 n’ont toujours pas été payées, celles de 2015 toujours pas comptabilisées, et ils nous font la misère, alors nous avons décidé d’une action unitaire avec FO », proteste ainsi Catherine Martinez-Mokrani, la nouvelle secrétaire de la CGT de l’hôpital. Et ils ont peu apprécié d’être prévenus du changement trois jours avant les voeux.

« L’hôpital est peut-être le dernier francilien à être en exception par rapport à la loi. L’établissement souhaite pour autant maintenir une gratification, mais en respectant la réglementation », défend le directeur Michaël Galy. Il se dit prêt à en discuter avec les syndicats.