L’histoire est aussi celle d’une famille avec son lieu de naissance, le métier des ancêtres, les raisons d’un déracinement. L’association généalogique et historique des Yvelines nord (Aghyn) aide ceux qui souhaitent commencer des recherches et à les poursuivre. « Elles nous permettent de compléter à notre généalogie l’histoire de la région », explique Gérard Rooss, président d’Aghyn.

Avec l’arrivée d’Internet, « les recherches se font depuis un fauteuil. Nous ne faisons plus que l’assistance personnelle », confie-t-il. Aghyn se concentre ainsi sur les personnages célèbres de la région comme Berthe Morisot, peintre française, membre fondateur et doyenne du mouvement impressionniste.

« Dans les années 70/80, la généalogie était à l’honneur. La publicité disait qu’il fallait connaître ses ancêtres pour savoir qui nous serions. Et les jeunes se sentaient plus touchés », observe Gérard Rooss. Finalement, il faut attendre des grands mouvements de flux migratoires pour que les gens s’y intéressent et aient envie de retrouver leurs racines. « Ces flux sont liés à l’économie d’un pays », conclut Gérard Rooss qui montre ainsi que l’histoire du pays et celle de chacun sont étroitement liées.