La tragique série qui frappe le commerce carriérois les Trouvailles n’en finit plus. Vendredi après-midi, de nouveaux méfaits ont été perpétrés à l’encontre des deux gérants qui ont repris l’affaire récemment. Peu avant 14 heures, le gérant est arrivé pour ouvrir son commerce lorsqu’une personne, le visage couvert, l’a menacé en portant un objet pointu dans le dos. Tous deux sont alors entrés dans le bar-tabac mais rapidement, deux autres personnes les ont également rejoint. Elles étaient gantées et avaient le visage recouvert d’un foulard.

Très vite, l’ensemble des braqueurs a demandé le contenu de la caisse enregistreuse. Avant de repartir, les malfaiteurs ont allumé le feu dans le bar. Les secours sont intervenus rapidement et deux mètres carrés seulement ont été la proie des flammes. Il s’agissait principalement de papiers. Un chien pisteur a été dépéché sur place malheureusement, une forte odeur d’hydrocarbure a empêché toute avancée probante. La victime quant à elle a été transportée au centre hospitalier de Poissy-Saint-Germain pour être prise en charge. L’enquête a été confiée à la police judiciaire.

Le braquage qui s’est déroulé cette semaine est le troisième en date d’une série qui a débuté deux semaines auparavant (voir La Gazette en Yvelines du 27 janvier). Le 11 janvier dernier, deux personnes ont fait irruption aux alentours de 20 heures. Elles ont ordonné la remise du contenu de la caisse et se sont vues remettre une somme en espèces d’environ 2 000 euros. Cinq jours après, un second braquage a été déploré. Samedi 16 janvier, il était 17 heures lorsque deux hommes ont de nouveau volé le commerce à hauteur de 4 100 euros et de 105 paquets de cigarettes.

Réalisée par les policiers du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine, l’enquête avait permis la mise en détention de quatre suspects. Agés entre 14 ans et 18 ans, ils étaient pour la plupart connus de la police. Ils avaient été déférés devant le parquet de Versailles le samedi suivant à savoir, le 23 janvier. Suite au braquage réalisé vendredi, Eddie Aït (PRG), conseiller municipal d’opposition de la ville de Carrières-sous-Poissy et conseiller régional d’Ile-de-France, a demandé dans un communiqué de presse « la tenue d’un conseil municipal extraordinaire sur les questions de sécurité afin de partager les solutions et adresser un message d’efficacité à la population ».