Le métier de chauffeur de bus n’est pas de tout repos. Pour cause, l’un d’eux a été agressé vendredi soir alors qu’il effectuait le trajet de la ligne C sur la commune de Mantes-la-Jolie. Arrivé à l’arrêt « Mozart », sur la rue du même nom, au sein du quartier du Val Fourré, un homme cagoulé a utilisé du gel lacrymogène sur le chauffeur tout en demandant le contenu de la caisse.

L’auteur des faits a détalé immédiatement et n’a laissé aucune trace mais son geste n’a pas été sans conséquence. Si la vingtaine d’usagers est sortie sans blessure de cette agression, le conducteur quant à lui a été incommodé par la bombe lacrymogène utilisée à son encontre.

Suite à cet événement, dont le préjudice a été évalué à 150 euros, le bus a été amené au dépôt situé impasse Sainte-Claire Deville. Pour protester contre l’agression dont a été victime leur collègue âgé de 27 ans, les professionnels ont cessé leur activité durant tout le week-end. Une initiative qui a fortement perturbé l’ensemble du réseau Tam-en-Yvelines. Le droit de retrait a été levé lundi à 8 heures, entraînant le retour à la normale du trafic routier.

Photo d’illustration