Le treizième rendez-vous des assises de la ruralité s’est déroulé à Saint-Martin-la-Garenne. Mardi dernier, une petite trentaine de personnes avait fait le déplacement dont une majorité d’élus de la commune et de celles environnantes. Le début de la réunion locale a été l’occasion pour Cécile Dumoulin, conseillère départementale des Yvelines, de rappeler l’une des origines de cette initiative : « Vu les contraintes budgétaires auxquelles on doit faire face, il est certain que des choix doivent être faits donc il s’agit de faire mieux avec moins de moyens ».

Une trentaine de personnes était venue à la réunion locale organisée dans le cadre des assises de la ruralité.
Une trentaine de personnes était venue à la réunion locale organisée dans le cadre des assises de la ruralité.

Le deuxième temps fondamental était consacré à l’écoute des habitants, confrontés quotidiennement aux difficultés inhérentes à la question de la ruralité. Lors de cet échange, un Saint-Martinois a évoqué la problématique des « cités dortoirs » : « Les maisons ont été vendues à des trentenaires qui partent travailler le matin ailleurs et reviennent le soir sans prendre part à la vie du village ». A Guernes, les élus ont souligné « un turn-over jamais connu auparavant ». Un constat partagé par certains habitants : « Je pense qu’on est dans une situation plus dynamique et dans une ruralité différente d’avant ».