Six personnes ont été déféréés au parquet de Versailles en vue de leur présentation devant la justice vendredi. Cependant, l’audience a été reportée au 26 février. Les six personnes soupçonnées d’être impliquées dans un trafic de stupéfiants ont été écrouées dans l’attente de leur jugement.

Depuis plusieurs mois, les forces de l’ordre soupçonnaient l’existence d’un trafic de drogue au sein du foyer Adoma. Plusieurs surveillances ont été mises en place afin de permettre l’identification des vendeurs. Cinq personnes ont ainsi pu être reconnues comme tels tandis qu’une autre a été assimilée à une nourrice, chargée de cacher la drogue, l’argent ainsi que les documents liés au trafic.

Ces surveillances ont également permis aux policiers de reconnaître deux individus dont le rôle était de ravitailler les vendeurs en produit et argent. Mardi dernier, les forces de l’ordre ont donc arrêté sept personnes impliquées dans ce trafic de drogue, l’une d’elle ayant perdue la vie dans un accident.

Dans la vague d’interpellations, seule une personne résidait dans le foyer Adoma. Toutes les autres habitaient la commune de Conflans-Sainte-Honorine. Au total, 4 500 euros ont été retrouvés aux différents domiciles. Le trafic de résine de cannabis est estimé à une vingtaine de ventes quotidiennes et 200 euros de transaction par jour.

Agé de 16 ans, l’un des suspects a été remis en liberté avec une convocation devant le tribunal des enfants. Quant aux six autres suspects, ils ont été écroués dans l’attente du jugement.