Le sport unit et permet de partager de bons moments, des victoires, des rires et de faire de belles rencontres. « Les sports adaptés s’adressent aux personnes ayant un handicap mental. Selon le niveau, elles peuvent pratiquer les activités avec des valides », explique Louis-Philippe Menant, trésorier et référent dans le mantois. Le CDSA met en relation des établissements adaptés et les clubs sportifs.

« Avec la promotion faite autour des jeux olympiques pour le handisport, nous avons remarqué que le regard des gens a évolué. Au moment du Téléthon, les parents ne voulaient pas que leurs enfants passent devant la caméra, maintenant c’est l’inverse », confie-t-il. Leur comité existe depuis deux ans et depuis ils ont réussi à instaurer les championnats départementaux de judo à Buchelay par exemple.

Grâce à leur travail, de plus en plus de structures sont prêtes à les accueillir. Président d’un club de judo, Louis-Philippe Menant, s’est axé principalement sur ce sport en plus de la pétanque. « Le judo permet pour tous, valide ou non, d’apprendre le respect, l’acception des autres et le contact. Pour les personnes à handicap mental, elles améliorent leur motricité. Et comme tous sportifs, leur moteur est la réussite, le progrès et le défi de soi », ajoute-t-il avec une certaine fierté de les voir progresser.

Les championnats de judo et de pétanque rencontrent de plus en plus d’adeptes.
Les championnats de judo et de pétanque rencontrent de plus en plus d’adeptes.

Le principal avantage d’adhérer au CDSA est l’obtention d’une licence multisport. « Nous souhaitons étendre le choix des sports : golf, tir à l’arc, football, etc. Il est nécessaire de cerner les besoins des autres communes pour trouver des solutions ensemble et ainsi avancer plus facilement », précise le trésorier du CDSA. Il est important que le choix soit grand : chacun essaie une activité et voit celle qui lui correspond le mieux.

Offrir plus de choix et surtout s’adresser aux jeunes, le CDSA et Magnanville espèrent mettre en place un système de rotation trimestriel. « Les enfants découvriraient ainsi un sport pendant trois mois. Ils sont à un âge où l’on évolue très vite ainsi ils développeraient leur motricité plus facilement », souligne-t-il.

Pour l’instant, les sports phares sont le judo, le tennis de table et la pétanque. « Nous organisons un championnat régional de judo le 12 mars à Athis Mons, le 19 mars, le championnat de pétanque à Buchelay et le championnat régional de tennis de table à Aulnay-sous-bois », rappelle Louis-Philippe Menant. Tous les renseignements et les dates des événements sportifs se trouvent sur www.sportadapte78.org.