Plus de 400 personnes sont venues, samedi dernier, à un salon proposé par la mairie et deux réseaux d’associations se consacrant à des projets humanitaires et de développement en Afrique. La troisième édition de cet événement proposé tous les deux ans, cette fois-ci placée sous le thème du « Bien vivre ensemble au coeur de la République » a surtout été l’occasion de promouvoir l’échange entre cultures et entre religions, au-delà de la présentation des projets associatifs.

« Compte-tenu de la situation de peur au ventre pour tout le monde, nous nous sommes dit qu’il ne fallait pas attendre et être une force de proposition. Pour moi, la coopération est au coeur de la République », explique Saïdou Thiam, l’un des organisateurs, fondateur du Réseau des associations pour la coopération internationale en Val-de-Seine (Racivs), et d’Amitié Les Mureaux-Ndioum (où il est né, Ndlr).

Saïdou Thiam a dernièrement coordonné la création de salles de classes à Ndioum, au Nord du Sénégal, grâce aux dons et au financement du conseil départemental des Yvelines. Son président, Pierre Bédier (LR), qui a annoncé le doublement de un à deux euros par Yvelinois la contribution de l’institution à la coopération internationale, se rendra d’ailleurs sur place en personne à la fin du mois.