L’affaire avait fait grand bruit l’an dernier : plusieurs berlines avaient été la cible de voleurs se faisant passer pour de faux policiers. Mardi dernier, un homme de 41 ans a été arrêté sur le plateau de Vernouillet. Aujourd’hui, il est soupçonné d’avoir participé à l’agression de onze automobilistes dans le nord des Yvelines.

La police nationale a mené une opération avec une soixantaine de fonctionnaires. Ils ont investi un camp de gens du voyage sédentarisés, situé entre les communes de Verneuil-sur-Seine et Vernouillet, dans lequel se trouvait le faux policier à l’origine de plusieurs vols de voitures sur la route nationale N 184 et l’autoroute A 13. Les faits avaient débuté dans la nuit des 6 et 7 mai 2015 par le vol de deux BMW X5 à hauteur de Morainvilliers notamment (voir La Gazette en Yvelines du 13 mai 2015).

Les malfaiteurs à l’origine de ces actes utilisaient des gyrophares pour arrêter leur cible. Arrivés à leur hauteur, ils utilisaient du gaz lacrymogène sur les conducteurs, ce qui leur permettait de dérober facilement la voiture. Avec cette méthode bien rodée, les voleurs avaient réussi à subtiliser deux 4×4, dans la nuit du 6 au 7 mai 2015, tout en échouant lors de la troisième tentative. Le lendemain, ils avaient volé un petit camion Mercedes Sprinter au niveau de la station service Total de Mantes-la-Jolie. Une longue série débutait alors et des passages à l’acte étaient remarqués entre autres du côté d’Ecquevilly, Epône et Conflans-Sainte-Honorine. Quant aux véhicules ciblés, les auteurs choisissaient des voitures type BMW X5 et Série 5 et Peugeot 308 pour la majeure partie.

L’opération de police à l’origine de l’arrestation d’un des faux policiers de l’A 13 a été menée mardi dernier. Elle fait suite à un accident de la route entre la voiture d’un fonctionnaire et une BMW déclarée volée. La personne avait alors pris la fuite et le policier avait perdu sa trace à hauteur du camps des gens du voyage sédentarisés.

Lorsque les forces de l’ordre ont investi les lieux, la voiture n’a pas été retrouvée. Cependant, les policiers ont réussi à mettre la main sur divers objets déclarés comme étant volés tels qu’un quad, une Renault Mégane et une Scénic, une pelleteuse ainsi que des pièces automobiles. Hormis le faux policier oeuvrant à visage découvert, aucune autre personne n’a été arrêtée à cette occasion.