Ouverture aux autres, découvertes de nouveaux centres d’intérêt, recherches générales… Internet n’est plus incontournable dans la vie. Les jeunes y vivent branchés continuellement, les adultes s’en servent également beaucoup mais ne connaissent pas forcément tous les codes, et enfin les plus anciens s’y mettent pour rester en contact.

Internet demeure l’une des révolutions qui facilite les échanges d’informations. Elles touchent le domaine publique comme personnel. Cependant toutes ne sont pas de sources sûres et quant aux personnelles, elles peuvent être utilisées à mauvais escient. Les communes trouvent ainsi nécessaire d’aider les concitoyens à en manier les rouages.Lors de la journée internationale « Safer Internet day », Internet sans crainte, la ville de Limay a organisé une conférence avec Michael Stora, psychologue et psychanalyste, spécialisé dans la thérapie par les jeux-vidéos. Il est venu expliquer « les bons usages des multi-écrans », mardi 9 février à 20 h à la médiathèque. Devant un public majoritairement féminin, il a dédiabolisé Internet.

En effet, il explique qu’Internet est un fabuleux outil pour échanger et avancer ensemble. Il ne doit pas être un frein entre les générations. « Etes-vous amis sur Facebook avec vos enfants ? », lance Michael Stora à l’assemblée. Certains parents reconnaissent qu’ils le sont mais que « ce n’est pas pour surveiller » même s’il est vrai que de cette manière, les enfants font plus attention à ce qu’ils publient.

Le dialogue entre parents et enfants est nécessaire pour naviguer en toute sérénité.
Le dialogue entre parents et enfants est nécessaire pour naviguer en toute sérénité.

« Je ne poste pas de photographies et je fais attention à qui je parle », explique l’une des enfants présentes à la conférence. A l’école, en famille, tous sont prévenus des dangers. En effet, durant cette journée spécifique, les élèves des écoles de Limay, les enfants ont eu un atelier avec la projection d’un dessin animé qui expliquent comme se servir d’internet et repérer les dangers.

Si expliquer toutes ces bases à des enfants paraît normal, il est plus surprenant de faire de même pour les adultes. « Nous avons eu beaucoup de demandes de retraités et de personnes âgées pour des cours d’initiation à Internet, sur ordinateur et sur tablette », souligne Bernard Grigy, conseiller municipal délégué aux associations sportives et de la Maison de voisinage. Cette dernière est un lieu qui regroupe plusieurs associations.

Les personnes désirant assister aux cours s’inscrivent sur une liste. « Nous avons quatre ordinateurs à disposition donc cela permet au professeur de mieux encadrer les élèves. Les cours ont un niveau assez homogène », précise le conseiller. Les cours ont lieu tous les mercredis après-midi, et coûtent 14,70 euros pour les habitants d’Aubergenville.

« Nous avons nos enfants et surtout nos petits-enfants qui ne communiquent que par ce biais donc pour garder contact avec eux, nous nous mettons à apprendre à nous servir d’un ordinateur, explique Maïté, la doyenne du groupe. Nos enfants n’ont cependant pas la patience de nous aider alors nous venons à ces cours. » Assidus, les élèves, de jeunes retraités, suivent pas à pas les conseils de Amaurine, leur professeur. Grâce à la ville, ils découvrent ainsi un nouveau monde tout en étant protégés. Les communes arrivent donc à soutenir tous leurs concitoyens.