Si le conseil municipal s’est déroulé dans une ambiance respectueuse, la tension était tout de même palpable. Mercredi dernier, les élus de la ville de Limay se sont exprimés à 22 votes contre le maintien de Servane Saint-Amaux, François Maillard et Mickaël Boutry (PCF) dans leurs fonctions d’adjoints.

Les différends se sont cristallisés l’an dernier lorsque quatre adjoints s’étaient vus retirer leurs délégations respectives. Cependant, tous avaient réussi à dépasser cet épisode politique peu glorieux. De nouveau, une césure s’est opérée. Le 8 février dernier, Eric Roulot (PCF), maire de Limay, a renouvelé l’expérience.

Les trois « frondeurs » se sont alliés à Nicole Cordier, Catherine Couturier et Jacques Saint-Amaux, pour former un nouveau groupe politique : « Elus à l’écoute des Limayens pour plus de solidarité et d’égalité ». L’origine de cette décision réside en des « désaccords de fond sur la politique municipale et intercommunale au sein de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise ». Les trois anciens adjoints restent tout de même conseillers municipaux.