Les traces ADN ont parlé. L’homme mort, après avoir été percuté par un train provenant de la gare Saint-Lazare, serait un marginal de 39 ans. L’information a été donnée par nos confrères du journal Le Parisien. En effet, l’accident qui s’était déroulé le 1er mars dernier avait été à l’origine d’un appel à témoins lancé de la part des autorités (voir La Gazette du 9 mars).

Heureusement connu des services de police, l’homme a pu de ce fait être identifié grâce à ses empreintes digitales répertoriées dans le fichier national. Egalement, le journal Le Parisien indique que la photographie le montrait dans les mêmes vêtements que ceux qu’il portait la nuit de sa mort.

Le quotidien affirme que la mère et une des sœurs de la victime ont dit aux fonctionnaires n’avoir plus de nouvelles de lui depuis plusieurs années. Si les circonstances exactes de sa mort restent, et resteront sans doute, assez mystérieuses, les policiers du commissariat de Saint-Germain-en-Laye opteraient pour l’hypothèse de l’endormissement.

Avec 2,85 grammes d’alcool dans le sang, l’homme se serait « endormi dans une rame destinée à une voie de garage puis se serait réveillé et aurait tenté de rejoindre la gare la plus proche en longeant les voies, inconscient du danger auquel il s’exposait », selon le journal.