Samedi dernier, à l’entrée de la salle des fêtes, les familles repartent avec des sacs de pierres, une récolte peu usuelle dans les salons. Celui-ci, un peu particulier, est le fruit de neuf chercheurs spécialistes des minéraux et des fossiles, rassemblés au sein de l’association Terra fossilis. « Il y a des échanges de cailloux, et des échanges humains », note son président, Gregory Fiol.

Les membres de l’association avaient mis l’accent sur les animations à destination des enfants. Entre autres, une fausse mine permettait de faire découvrir le travail de terrain de ces chercheurs : « A la base, c’était une rencontre entre passionnés, basée sur la transmission de notre passion. Pourquoi ne pas en déclencher ? »

A l’intérieur de la salle, les 25 exposants avaient amené leurs plus beaux spécimens. « Il y a les caillouteux du pôle minéralogie, et les bêtes mortes du pôle fossiles, indique en souriant Nathalie Sauzière, membre de Terra fossilis. Nous avons essayé de tout baser sur la convivialité et de ne pas trop se prendre au sérieux. » A en juger par les T-shirts des membres de l’association, siglés d’un slogan personnel en forme de blague, le pari est plutôt réussi.