Dans le cadre du dispositif Sentinelle, un militaire se trouvait devant le lycée Léopold-Sédar-Senghor lorsque il aurait vu arriver une voiture qui se dirigeait vers l’établissement scolaire à grande vitesse. Après quelques signes, le conducteur aurait arrêté son véhicule laissant ainsi l’opportunité au militaire de lui rappeler le bon comportement à tenir aux abords du lycée.

Le jeune homme n’aurait semble-t-il rien voulu entendre, celui-ci aurait commencé à filmer le militaire qui lui aurait demandée d’arrêter avant de s’entendre dire : « Va travailler petit con ! » C’est alors que le militaire aurait demandé au conducteur de bien vouloir sortir de la voiture. Il aurait alors saisi la poignée de la portière et le chauffeur en aurait profité pour démarrer la voiture. Ce dernier aurait alors continué à filmer la scène alors qu’il était en train de traîner le militaire sur plusieurs mètres.

Après avoir lâché la portière et chuté, le professionnel aurait mémorisé la plaque d’immatriculation. Le jeune homme à l’origine des faits aurait alors été arrêté peu de temps après, aux abords de son domicile.

Connu des services de police, l’homme de 18 ans a été déféré devant le parquet de Versailles mercredi dernier avant de répondre des faits qui lui étaient reprochés. La justice l’a condamné à une peine de six mois de prison ferme.