La Tangentielle Ouest à l’épreuve des pisciacais. Jusqu’au 8 avril, la phase 2 du projet de tram-train, allant de Saint-Germain grande couronne jusqu’à Achères-Ville RER en passant par Poissy, est en concertation complémentaire. L’objectif pour les porteurs du projet est de recueillir l’avis du public sur la nouvelle variante urbaine du tracé qui passerait par le centre de Poissy avec la création de trois stations.

Lors de la réunion publique du 17 mars, si quelques riverains se sont montrés favorables au projet, de nombreuses voix se sont inquiétées des acquisitions foncières de parcelles privées qui devront être faites pour permettre le passage du tramway dans des « zones contraintes », notamment sur une partie du boulevard Gambetta. « Vous faites de jolies phrases pour parler de zones contraintes, mais il s’agit de familles qui vont être expulsées », a regretté un habitant du boulevard Gambetta, recevant de forts applaudissements. « J’habite près du boulevard Gambetta et je suis hostile à ce projet, a ajouté un autre participant.

Je m’efforcerais par tous les moyens de lutter contre ce projet qui est épouvantable pour les gens concernés. Je suis prêt à monter une association » Une idée d’association qui a été reprise plusieurs fois par des opposants au projet. Dans sa réponse, le représentant du Syndicat des transports d’Île-de-France (Stif) a essayé de rassurer les habitants. « Je comprends les inquiétudes concernant le boulevard Gambetta. A ce stade de l’étude, on ne peut pas vous dire exactement ce qu’il va en être, a-t-il expliqué. Notre travail en ce moment est de trouver toutes les optimisations possibles et on présentera fin 2017 l’avancée de ces études. Nous nous engageons à prendre contact avec les familles concernées au fur et à mesure et nous allons chercher des solutions à l’amiable avec l’ensemble de ces personnes. »

L’autre sujet a être revenu de nombreuses fois dans les interventions des riverains est la nécessité de prévoir un arrêt proche du Technoparc. « Je pense qu’un arrêt au Technoparc est indispensable car c’est un pôle économique de la ville. Et le développement économique est un des objets de cette Tangentielle Ouest », a estimé un riverain. « Le tracé proposé est un trajet de compromis dont l’objet est de relier les pôles entre eux et de se connecter le plus rapidement possible à Poissy RER, a répondu le représentant du Stif. Nous pensons qu’il est plus performant d’organiser la desserte du Technoparc par un rabattement depuis le tracé actuel par lignes de bus et pistes cyclables. »

Le nouveau tracé urbain du tram-train

Initialement, le tracé du tram-train devait aller en ligne droite en bordure de la forêt de Saint-Germain. Mais Karl Olive, maire (LR) de Poissy souhaitait que le tracé de la future ligne Tangentielle Ouest passe par le centre-ville de sa commune. Des études complémentaires sur la faisabilité de ce tracé urbain ont été faites, et les porteurs du projet ont proposé un nouveau tracé. « Nous sommes partis du constat de saturation routière de notre ville, qui risque d’être aggravé par l’offre de logement qui va augmenter, a expliqué Karl Olive en ouverture de la réunion publique du 17 mars. Pour cette raison, il faut trouver des solutions alternatives à l’automobile et la Tangentielle Ouest est une opportunité exceptionnelle. Ce nouveau tracé permet une meilleure desserte de Poissy et améliore l’attractivité de la ville. »

Ce tracé prévoit la traversée en mode tram de Poissy avec la création de trois arrêts : Poissy-Gambetta sur l’avenue de Versailles, Poissy RER à proximité de la gare de Poissy, et Poissy ZAC sur la rue Saint-Sébastien. Afin de permettre aux futurs utilisateurs de rejoindre les différents transports en commun de Poissy, le RER A, le futur RER E et la ligne J. Ce tracé permet aussi l’accompagnement du développement immobilier de Poissy en desservant plusieurs projets tels que le quartier Rouget de Lisle, mais aussi des quartiers existants comme Saint-Exupéry.