Une douzaine de personnes impliquées dans un réseau de vente et de consommation de résine de cannabis ont été arrêtées mardi. L’opération a été menée par les gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie de Mantes-la-Jolie suite à une enquête minutieuse qui avait cours depuis cinq mois. En octobre dernier, une série de renseignements les a conduit à se focaliser sur deux principaux dealers fournissant une vingtaine de clients. 70 personnes ont été mobilisées durant la vague d’arrestations qui s’est déroulée sur les communes de Limay, dont sont originaires les deux principaux vendeurs de drogue, ainsi que sur Mantes-la-Ville, Guerville, Meulan-en-Yvelines et plusieurs communes du Val-d’Oise. Toutes les personnes interpellées sont âgées entre 20 ans et 42 ans. Lors des perquisitions, 2,3 kilogrammes de résine de cannabis ont notamment été découverts par les forces de l’ordre ainsi que des armes au domicile de l’un des dealers. Si celles-ci étaient bien en état de fonctionnement, les enquêteurs ont constaté qu’elles n’avaient jamais été utilisées.

Durant les heures qui ont suivi, les gendarmes ont procédé aux auditions des différentes personnes incrimées dans cette affaire de trafic de stupéfiants. A cette occasion, l’un des deux principaux vendeurs a reconnu le rôle qu’il a joué quant au second, il a nié les faits qui lui sont à ce jour reprochés. Afin de répondre de leurs actes devant la justice, ils sont passés en comparution immédiate vendredi au tribunal de grande instance de Versailles. Si l’affaire a été renvoyée au 22 avril prochain, les deux principaux accusés ont été placés en détention provisoire. Un troisième concerné a été mis sous contrôle judiciaire.

Crédit photo : BR-Manes-la-Jolie.