En début de semaine dernière, les services techniques du foyer Adoma, situé rue de Buchelay, ont découvert le corps sans vie d’un résident. Ils avaient alors décidé de forcer la porte suite à la plainte des voisins. Ces derniers avaient alerté l’établissement après avoir remarqué la présence de nombreux vers sortant de la chambre du défunt.

Aux alentours de 17 h 30, les secours sont arrivés pour réaliser les premières constatations. Il semblerait que rien n’ait laissé supposer qu’un acte criminel aurait pu être à l’origine du corps retrouvé sans vie. Agé de 61 ans, l’homme était connu au sein du foyer pour avoir des problèmes d’alcoolisme. Sa dépouille a été transportée à l’institut médico-légal de Garches (Hauts-de-Seine) où une autopsie était programmée lundi.

En effet, la date exacte de la mort n’est à ce jour pas connue des autorités. Il semblerait que le corps ait été dans un état de décomposition avancée, ce qui explique la présence d’asticots et l’odeur pestilentielle qui envahissaient les lieux. L’examen approfondi du cadavre doit donc apporter la lumière sur les circonstances de la mort.