Bien décidés à récupérer un portable volé, plusieurs jeunes se sont introduits en début de semaine dernière au sein d’un établissement scolaire d’Aubergenville. Aux alentours de 10 heures, trois personnes âgées de 18 ans, 20 ans et 29 ans, ont pénétré dans le lycée Vincent Van Gogh pour tenter de retrouver la personne à l’origine d’un vol de portable.

Ils auraient sonné à l’interphone pour réclamer le voleur supposé mais devant un refus explicite, l’un d’eux se serait énervé, donnant au passage un coup de poing dans une boîte aux lettres. Tous trois se seraient alors introduits au sein de l’établissement scolaire, obligeant la conseillère principale d’éducation à appeler la police nationale.

Arrêtés dans la cours du lycée, les jeunes ont été conduits au commissariat des Mureaux pour être placés en garde à vue. Le lendemain matin, soit mardi dernier, ils ont été déférés au palais de justice de Versailles en vue d’une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel.

La justice a condamné le jeune homme âgé de 19 ans à accomplir 70 jours d’intérêt général et ce, dans un délai de 18 mois. Quant à ses deux comparses, ils ont écopé de 90 jours-amende à 7 euros (soit 630 euros) ainsi que 100 euros d’amende pour l’aîné de la bande à l’origine des dégradations sur la boîte aux lettres.