Augustine, 154 kg, a été bénie avant son installation définitive au sein du clocher.
Augustine, 154 kg, a été bénie avant son installation définitive au sein du clocher.

Après plus d’un an de discussions, la cloche Augustine est arrivée jeudi dernier à Jumeauville. Le village a donc organisé samedi une bénédiction officielle avant de l’installer définitivement dans ses appartements. Elle a été offerte à l’église Saint-Pierre-ès-Liens par les sœurs de la basilique Notre-Dame des Victoires à Paris.

La précieuse se trouvait dans un clocher mais n’était apparemment pas en adéquation avec les autres occupantes. L’harmonie doit se créer entre toutes car chacune génère des notes et des rythmes qui lui sont propres, il n’est donc pas simple de trouver cloche à son clocher.

En 2009, la foudre qui s’est abattue sur le clocher du village a été une réelle chance. Sans cela, la série de rénovations du beffroi et des poutres, nécessaires à l’accueil de la cloche de 154 kg, n’aurait sans doute pas été fait. L’arrivée d’Augustine permet de sauvegarder le patrimoine culturel tout en soulageant la cloche historique de l’église de Jumeauville.