Des anciens ateliers de l’usine Sulzer pompes de Mantes-la-Ville juste à côté de la gare Mantes station, il ne reste aujourd’hui que la dalle de béton (et la grande halle, conservée, Ndlr). Mais, avant la réutilisation de ces parcelles pour l’opération d’aménagement Mantes U, l’entreprise, qui a déménagé à Buchelay, doit réaliser une première dépollution du sol contaminé.

« Ce n’est pas une pollution forte généralisée, mais il y a des spots avec beaucoup de polluants, en particulier un secteur où du PCB est présent à cause des transformateurs électriques », explique Denis Courtot, directeur de l’aménagement de l’Etablissement public d’aménagement du Mantois Seine aval (Epamsa). Coordonnnant le projet Mantes U, l’Epamsa est également chargé de la dépollution générale du site, dont tous les terrains n’appartiennent pas au fabricant de pompes.

Sulzer a pour seule obligation d’amener les terrains à un niveau de pollution permettant de futures activités industrielles. L’Epamsa prendra en charge toute décontamination supplémentaire : « Nous travaillons pour faire conjointement les travaux, nous démolissons la dalle, ils évacuent la terre, ce sera fini dans les six mois à venir. »